Vos commentaire

Logitech Wireless Touchpad : enfin un touchpad pour PC !


Logitech Logo
En fin d'année dernière, et à défaut de produit phare ou de nouveauté vedette, Logitech sortait discrètement de sa besace un dispositif attendu de longue date… un pavé tactile sans fil !

Suivant les traces d'Apple et de son Magic Trackpad, Logitech nous propose son propre Touchpad… à ne pas confondre avec feu la tablette du même nom signée HP. Le pitch sur ce produit est assez simple puisqu'il s'agit d'une surface tactile multipoints, pilotable du bout des doigts, l'idée étant de donner à votre PC fixe, un touchpad similaire à celui auquel nous sommes habitués sur les ordinateurs portables. Quel intérêt pour un PC fixe sous Windows ? La réponse dans notre test !

Logitech Wireless Touchpad - 6


Présentationretour au sommaire

Livré dans une boîte aux dimensions minimalistes, le Wireless Touchpad n'en impose clairement pas du côté de sa finition. Là où Apple retient des matériaux nobles pour son Magic Trackpad, aluminium et verre pour la surface tactile multipoints, le Wireless Touchpad de Logitech se contente de plastique : noir mat pour la surface tactile, boutons de clic en plastique brillant et robe de plastique blanc brillant au dos du périphérique.

Logitech Wireless Touchpad - 1
 
Logitech Wireless Touchpad - 10

Le Logitech Wireless Touchpad sens dessus.... dessous


Si nous sommes clairement sceptiques sur les choix opérés en matière de design (particulièrement l'aspect brillant qui retient les traces de doigts), reconnaissons qu'une fois posé sur le bureau, le Wireless Touchpad s'intègre plutôt bien à l'environnement de travail. On appréciera du reste l'efficacité des quatre patins en caoutchouc qui confèrent une excellente stabilité au dispositif.

Logitech Wireless Touchpad - 7

Vive les traces de doigts !


Carré parfait de 13cm x 13cm, le Wireless Touchpad offre une zone tactile dont la surface effectivement utilisable est en vérité bien plus restreinte. Il faudra se contenter d'une surface de 10 centimètres de large sur 7 centimètres de haut, cette dernière étant matérialisée par quatre encoches. Là encore c'est une différence fondamentale avec le Magic Trackpad Apple dont toute la surface tactile est utilisable.

Logitech Wireless Touchpad - 5

Gros plan sur la surface tactile. Attention seule la zone entre les encoches est effectivement tactile


Profitons-en pour vilipender le fabricant suisse qui annonce fièrement une surface tactile de 5 pouces sur son site Web alors qu'en réalité… on a droit à seulement 3,6 pouces. Bref. Alimenté par deux piles LR6, le Wireless Touchpad dispose d'un bouton « On/Off » et utilise la technologie Unifying de Logitech pour la transmission radio. Celle-ci permet rappelons-le d'appairer avec un seul récepteur radio de taille ultra compacte plusieurs dispositifs sans fil Logitech (clavier, souris, etc.) tout en gardant un unique récepteur connecté en USB au PC.

Logitech Wireless Touchpad - 8

Le récepteur Logitech Unifying


Signalons pour terminer cette présentation une autre des différences fondamentales avec le Magic Trackpad d'Apple. Contrairement au pavé tactile de la marque à la pomme, Logitech a disposé deux boutons physiques de clic, lesquels sont séparés par une diode d'indication de fonctionnement/niveau des piles. Rappelons qu'avec le Magic Trackpad il n'y a pas à proprement parler de bouton physique dévolu au clic puisque c'est la surface tactile qui est cliquable, les contacts étant en fait localisés au niveau des patins en caoutchouc.

Utilisationretour au sommaire

Reconnu nativement par les pilotes Logitech Setpoint, le Wireless Touchpad offre une surface tactile agréable à l'utilisation. Précise, celle-ci permet de piloter son curseur comme on le ferait avec un ordinateur portable, du bout des doigts. Le fait que l'entièreté de la surface du Touchpad ne soit pas tactile est décevant dans l'absolu mais en pratique cela permet d'éviter de faux mouvements lorsqu'on utilise, par exemple, l'un des bords du TouchPad pour reposer son pouce. En revanche, la petite surface tactile pose problème pour déplacer son curseur d'un bout à l'autre de l'écran. C'est particulièrement vrai lorsque l'on dispose d'un écran d'une diagonale supérieure à 24 pouces ou d'une configuration multi-écrans. Il sera toutefois possible de régler l'accélération du curseur pour palier ce phénomène.

Le tapotis pour le clic ou le double clic est bien entendu géré alors que le mouvement vertical à deux doigts permet de faire défiler les ascenseurs, comme on pouvait s'en douter. Le même mouvement latéral, à deux doigts, permet de faire défiler les ascenseurs horizontaux.

Drivers Setpoint - Logitech Wireless Touchpad - 1
 
Drivers Setpoint - Logitech Wireless Touchpad - 2
 
Drivers Setpoint - Logitech Wireless Touchpad - 3

Les divers écrans des pilotes SetPoint


Si le Wireless Touchpad est bien un périphérique tactile multipoints, le nombre de gestes nativement pris en charge est assez réduit. On retrouve un geste à trois doigts gauche/droite pour la fonction page suivante/précédente, alors que sur les navigateurs Internet le glisser des trois doigts de bas en haut permet de remonter au sommet de la page d'un seul coup. Avec quatre doigts de haut en bas on peut activer la vue de toutes les fenêtres en cours d'exécution façon Exposé et revenir au bureau. Le même geste à quatre doigts, mais cette fois ci de gauche à droite on peut activer Aero Snap. Malheureusement, la surface tactile est trop étroite pour que ce mouvement à soit reconnu à tous les coups.

Drivers Setpoint - Logitech Wireless Touchpad - 4
 
Drivers Setpoint - Logitech Wireless Touchpad - 5

D'autres écrans


Qui plus est, l'ensemble des gestes tactiles sont peu ergonomiques et contre-intuitifs. Il faut un moment pour s'habituer au déplacement gauche/droite à trois doigts, qui ne s'accompagne d'ailleurs d'aucune prise en charge de la part du système d'exploitation. Contrairement à Mac OS X Lion, le passage de la page en cours à la page précédente ou suivante est donc saccadé. Le constat est le même pour le défilement des pages de bas en haut, affreusement saccadé. Il faudra installer un petit utilitaire additionnel proposé par Logitech pour disposer d'un défilement fluide sous Internet Explorer et Firefox.

Terminons ce tour d'horizon par un mot au sujet des boutons de clic, qui remontent un peu le niveau : contre toute attente ceux-ci sont suffisamment réactifs pour être agréables à l'utilisation.

Conclusionretour au sommaire

Souris PC Logitech Wireless Touchpad
Le Wireless Touchpad n'est, disons le tout de go, pas à la hauteur de ce à quoi Logitech nous a habitué. La finition du périphérique de pointage est certes dans la norme mais le choix des matériaux laisse à désirer alors que le design est franchement quelconque. Par-delà ces considérations esthétiques, on s'étonne des choix technologiques opérés. La surface tactile est bien trop étriquée alors que les boutons de clic physique, certes agréables à utiliser empiètent encore sur la surface utile du dispositif.

A cela s'ajoutent des pilotes qui semblent tenir de l'arrière pensée. Les gestes multipoints tactiles offerts par Logitech sont primitifs, peu nombreux, mal explicités dans les pilotes et qui plus est pas tous exploitables. En prime ils sont parfois contre intuitifs alors que le système d'exploitation, en l'occurrence Windows, n'est clairement pas fait pour ça contrairement à MacOS X Lion qui a été pensé pour cet usage.

En définitive nous sommes sévères envers ce Wireless Touchpad qui aurait clairement pu aller au-delà du minimum syndical que nous propose Logitech. Pour autant, il faut reconnaître que l'expérience du pilotage de Windows au quotidien avec un pavé tactile, fusse-t'il perfectible, est finalement plaisante ! C'est peut être précisément parce qu'on prend goût à contrôler son Windows du bout des doigts qu'on peste contre Logitech pour des limitations que le fabricant aurait en d'autres temps lui-même anticipé.

A ne pas mettre donc en toutes les mains, le Wireless Touchpad de Logitech a tout de même le bon goût d'être abordable avec un prix public inférieur à la quarantaine d'euros.

ردود الأفعال: